Commission Régionale de stratégie numérique de Guyane (CRSN)

 
 
Commission Régionale de stratégie numérique de Guyane (CRSN)

Commission Régionale de stratégie numérique de Guyane (CRSN) :

L’État injecte 40 millions d’euros pour le numérique en Guyane

 

 

 

Cette commission, qui ne s’est pas réuni sous ce format depuis 2014, est le lieu de concertation et d’échanges entre l’État, les opérateurs et les collectivités afin de veiller à la cohérence des projets et à la tenue des engagements réciproques en matière d’aménagement numérique du territoire. Elle bénéficie cette année de la présence du directeur de la mission très haut débit ainsi que de personnalités de l’ARCEPAutorité de régulation des communications électroniques et des postes.

Cette commission permet de suivre le déploiement des infrastructures numériques haut et très haut débit, fixes et mobiles, mais également la concertation en région s’inscrit dans le cadre du Plan France Très Haut Débit.À cet égard, les objectifs de ce plan sont de garantir à tous un meilleur accès au numérique et de généraliser la couverture mobile de qualité (permettant l’ensemble des usages de la 4G) d’ici 2020, avant de doter tous les territoires de la République d’infrastructures numériques de pointe d’ici 2022.

Adapté à la Guyane, ce plan devrait permettre à l’ensemble des foyers guyanais de bénéficier des usages de l’Internet du futur, qu’ils résident sur le littoral ou dans l’intérieur du territoire, en utilisant des technologies adaptées.

Conformément aux engagements pris par le président de la République lors de sa visite en octobre 2017, l’État s’est engagé à allouer, en Guyane, 40 millions d’euros pour le déploiement d’infrastructures fixes (fibre optique jusqu’à l’abonné et desserte satellitaire).

Enfin, l’État travaille activement sur la partie couverture mobile. La CRSN est l’occasion de partager les premières réflexions sur ce sujet avec les collectivités et les opérateurs afin d’identifier les besoins spécifiques de couverture du territoire guyanais et de déterminer les outils adaptés pour arriver à une couverture généralisée dans le même calendrier que sur le territoire hexagonal.