Avril 2020

Diffusion de la pandémie Covid-19 dans le bassin du Maroni

 
 
Diffusion de la pandémie Covid-19 dans le bassin du Maroni

  

Une délégation au niveau ministériel des ministres des affaires étrangères et du développement régional de la République du Suriname ainsi que le directeur de la sécurité nationale, appuyés par une délégation technique des ministères de la santé, de la justice, de la police et de la défense, se sont réunis, par vidéo- conférence, avec une délégation de la République française dirigée par l’ambassadeur résident Antoine Joly, soutenu par des représentants de la préfecture de Guyane et l’attaché de défense, le mardi 28 avril 2020 pour poursuivre les discussions sur le renforcement de la coopération face à la maîtrise de la propagation de COVID-19 dans les zones frontalières le long du fleuve Maroni.

En soulignant l’importance de la solidarité, du dialogue et de la coopération pour lutter contre la pandémie de COVID-19, les autorités du Suriname et de la France ont échangé des informations sur les actions récentes entreprises par les deux parties pour prévenir une flambée dans les zones frontalières.

Les deux parties ont donc obtenu des informations cruciales sur la santé et la sécurité de leurs populations.

À la suite de la réunion, les deux parties ont souligné les accords suivants :

1- Sensibilisation accrue des populations des deux côtés du fait que la frontière reste fermée, l'une des principales mesures pour gérer et contenir la propagation du COVID-19.

2- Identification des ressources disponibles (santé et sécurité) à la disposition de chaque partie afin de faciliter les efforts de coopération ainsi que l’échange sur les stratégies de confinement des deux côtés.

3- Patrouilles conjointes dans les zones prioritaires identifiées le long des rives des deux côtés du fleuve pour renforcer la présence des autorités chargées de la sécurité et de l'application de la réglementation.

4- Renforcement de l’éducation sanitaire des populations des zones frontalières afin de prévenir une flambée de l’épidémie.

5- Interaction accrue entre les autorités compétentes en matière de santé et de sécurité des deux parties afin d’échanger des informations afin de garantir le succès des mesures prises par les deux parties.

Les représentants du Suriname et de la France ont réitéré leur détermination à continuer de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la santé et le bien-être des populations vivant des deux côtés de la frontière face à la maîtrise de la propagation de la pandémie de COVID-19. À cet égard, les deux parties sont convenues de poursuivre le dialogue à tous les niveauxpolitique, technique et opérationnel.

SPREAD OF THE COVID-19 PANDEMIC IN THE MARONI BASIN

A Ministerial level delegation of the respective Ministers of Foreign Affairs and Regional Development of the Republic of Suriname as well as the Director of National Security, supported by a technical delegation of the respective Ministries of Health, Justice and Police and Defense met, via video-conference, with a delegation of the French Republic headed by the resident Ambassador Antoine Joly, supported by representatives of the Prefecture in French Guiana and the Defense Attaché, on Tuesday 28 April 2020 to continue the discussions on the strengthened cooperation in the face of containing the spread of COVID-19 in the border areas along the Marowijne river.

In underscoring the importance of solidarity, dialogue and cooperation to combat the COVID-19 pandemic, the Surinamese and French authorities exchanged information on the recent actions undertaken by both sides to prevent an outbreak in the border areas.

Both sides therefore obtained crucial heath and security intelligence.

As a result of the meeting both sides highlight the following agreements reached:

1- Increasing awareness among the populations along both sides that the border remains closed as one of the measures to manage and contain the further spread of COVID-19.

2- Identification of available resources (health and security) at the disposal of each side so as to facilitate the cooperation efforts as well as exchange on confinment strategies on both side.

3- Joint Patrols in identified focus areas along the banks of both sides of the river for reinforced presence of security and law enforcement authorities.

4- Increased health education to the populations in the border areas in order to prevent an outbreak.

5- Increased inter-action between relevant health and security authorities from both sides so as to exchange information to guarantee the success of measures taken by both sides.

The Surinamese and French representatives reiterated their resolve to continue taking all necessary measures to ensure the health and well-being of the populations living along both sides of the border in the face of containing the further spread of the COVID-19 pandemic. In that regard both sides agreed to continue the dialogue at all levels – political, technical and operational.

 

> 2020_04_30_Covid19_Maitrise de la circulation du virus sur le Haut Maroni - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,12 Mb