Aide alimentaire d’urgence en Guyane

 
 
Aide alimentaire d’urgence en Guyane

  

L’État maintient son engagement en faveur de la Guyane dans le cadre de la crise sanitaire liée au COVID-19.

Une nouvelle mobilisation du Gouvernement a permis de débloquer 1,8 M€ supplémentaires, ce qui porte à 5,1M€ le total des crédits alloués pour l’aide alimentaire depuis le début de la crise sanitaire. Ces crédits permettront de poursuivre le financement de la plateforme alimentaire de la Croix Rouge française, des centres communaux d’action sociale (CCASCentre communal d'action sociale) ainsi que des associations engagées, afin de préserver le haut niveau d’aide alimentaire actuellement fourni jusqu’à la fin du mois d’octobre.

Dans le cadre de la politique de la ville, 32 médiateurs adultes relais supplémentaires, financés par l’État, vont être déployés dès cet été dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Un groupe de médiateurs contribuera à la distribution de masques et de l’aide alimentaire dans des centres communaux d’action sociale, auprès de communes et d’associations mobilisées.

Par ailleurs, grâce à la générosité de donateurs privés, 13,5 tonnes de pâtes vont être acheminées depuis la métropole. L’entreprise savoyarde Alpina, productrice de pâtes et de crozets, offre plusieurs produits de sa gamme pour un total de 13,5 tonnes de denrées alimentaires. La logistique sera assurée par le transporteur Géodis.

Cette opération a pu aboutir grâce à l'intermédiation de la direction générale de la cohésion sociale (DGCS) et de l'association SOLAAL. Ces dons spontanés viennent compléter l’offre proposée dans les colis distribués aux bénéficiaires de l’aide alimentaire d’urgence.

  

> 2020_07_21_Aide_Alimentaire_Guyane - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,11 Mb