Point de situation sur la commune de Camopi

 
 
Point de situation sur la commune de Camopi

  

Point de situation sur la commune de Camopi

Depuis samedi 2 mai 2020, les habitants de CAMOPI font face à une situation de crue de l'Oyapock. Dans ce contexte, l’assistance à cette commune s’organise de manière conjointe entre tous les acteurs du territoire.

La commune de CAMOPI, et en particulier le bourg, subit depuis la fin de la semaine dernière une crue importante de l'Oyapock et de la rivière Camopi. Les prévisions pour les jours à venir font craindre la poursuite et l’aggravation de la situation hydrologique.

La montée des eaux a occasionné l’isolement de certains carbets désormais uniquement accessibles en pirogue. Le centre de santé a également été coupé du reste du bourg et a en conséquence été déplacé en hauteur, dans le collège mis à disposition par la CTG, avec l’aide de la brigade de gendarmerie de CAMOPI.

La situation de l’écart* de Trois-Sauts est tout aussi préoccupante, avec la totalité des villages de la zone inondés, et est aggravée par un problème de distribution d’eau potable.

Dès le dimanche 3 mai, le sous-préfet aux communes de l’intérieur s’est rendu sur place accompagné de deux pompiers du SDISService départemental d'incendie et de secours de Guyane pour une évaluation de la situation et des besoins des habitants. La solidarité du territoire envers cette commune s’organise conjointement entre les services de l’État, la CTG, la mairie, les FAG, la Croix-Rouge, le GCC** ainsi que les associations DAAC, CAMOPI WANN et le réseau PERINAT des femmes relais.

Ainsi, depuis le 3 mai, un véritable pont aérien et fluviala été organisé grâce à la mobilisation de tous :

  • 3000 litres d’eau potable et plus d’1 tonne de denrées alimentaires ont pu être acheminés par la mairie au moyen d’hélicoptères affrétés spécialement et de l’avion militaire CASA des FAG. Des cartouches indispensables à la chasse et dont dépendent les habitants, ont été livrés au bourg de CAMOPI et par pirogue à Trois-Sauts.
  • La mairie a également profité de ces rotations pour projeter sur Trois-Sauts un technicien afin d’effectuer une évaluation des travaux de remise en état du réseau de distribution d’eau potable.
  • Après un premier approvisionnement d’urgence de 500 kg de denrées alimentaires au bourg de CAMOPI, la CTGa envoyéle 7 mai près de 4 tonnes de denrées à Trois-Sauts via l’avion militaire CASA des FAG puis par pirogue. Elle réapprovisionnera également le bourg par un avion dédié d’Air Guyane.

La solidarité continue aussi de s’exprimer dans le cadre de l’aide alimentaire d’urgence de l’État, coordonnée par la Croix-Rouge, avec l’envoi sur site de colis alimentaires aux familles les plus démunies.

Le réseau PERINAT, alerté par les femmes-relais de CAMOPI, s’est mobilisé en organisant une cagnotte en ligne et a pu ainsi procéder à l’achat de bâches, de lampes torches et d’hameçons, conformément aux demandes des habitants. Des vêtements seront envoyés vendredi par l’avion militaire CASA des FAG.

Enfin, l’État a procédé à l’achat de 3000 litres de carburant pour le Grand conseil coutumier, qui a recensé les besoins des habitants. Ce carburant a été livré par pirogue le 6 mai et fera l’objet d’une distribution dans les prochains jours.

Le GCC lancera également des collectes de dons, dont les médiateurs de l’association DAAC, et l’association locale CAMOPI WANN, œuvrent à la répartition dans le bourg de CAMOPI, s’appuyant sur une connaissance fine du contexte local, ayant eux-mêmes contribué au recensement des besoins.

La solidarité qui s’exprime depuis plusieurs jours envers les habitants de CAMOPI est un exemple de gestion conjointe de cette crise qu’il convient de saluer, et que tous les acteurs s’accordent à poursuivre le temps qu’il faudra.

 

> 2020_05_07_Situation Camopi - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,22 Mb