Relevés des prix du marché 2017

Communiqué du préfet filière bois ONF

 
 

Communiqué du préfet filière bois ONFOffice national des forêts

Aux termes des réunions entre les services de l’État et les représentants des exploitants
forestiers et des scieurs de l’Interprobois Guyane, les conclusions suivantes ont été actées  :
S’agissant de l’augmentation des prix de vente du bois sur pied par l’ONFOffice national des forêts  : après avoir
proposé d’appliquer une augmentation de 1,2€/ m³ au lieu des 2,4€/ m³ initialement prévus pour
2017, l’ONFOffice national des forêts accepte de surseoir à toute augmentation jusqu’au 1
er
janvier 2018. Ce sursis sera mis
à profit pour trouver avec les professionnels concernés des solutions visant à déterminer des
modèles  de  gestion  en  forêt  aménagée  économiquement  viables  et  compétitifs,  bénéficiant  à
l’ensemble des acteurs de la filière. Ces modèles devront permettre notamment aux exploitants
forestiers et scieurs d’atteindre un niveau de rentabilité suffisant pour réaliser des investissements
et assurer la pérennité des entreprises.
Pour ce qui concerne les conditions contractuelles des ventes, celles-ci ont été précisées
lors d’une rencontre antérieure relative au cahier des clauses régionales de vente de 2005 et aux
garanties de paiement, qui introduit notamment des facilités de paiement des bois stockés en
rupture à l’année N, puis facturés au déstockage à l’année N+1.
Au plus tard au 15 novembre 2017, une réunion sera organisée avec les représentants des
exploitants forestiers et des scieurs et ceux des services de l’État pour apprécier la situation, et
décider du renouvellement ou non du dispositif.
Les autorités publiques s’engagent résolument à agir pour faire émerger dans les délais
les plus brefs une véritable filière biomasse afin de valoriser les coproduits du bois et répondre aux
exigences en matière de transition énergétique. Les projets en cours seront examinés avec attention
et célérité. Les procédures d'avis et d'autorisations environnementales, économiques, fiscales et
autres seront achevées le plus rapidement possible en vue de permettre leur réalisation et leur mise
en route dès que possible.
En outre, ces mêmes autorités s’engagent à élaborer de concert avec l’ensemble des
acteurs, au sein d’un comité dont une réunion de préfiguration pourra intervenir dès les prochains
jours, un contrat stratégique de filière régionale (CSFR) dédié à la filière bois en Guyane. De
même, un groupe de travail sera mis en place sur l'utilisation du bois de Guyane dans la commande
publique.
Enfin,  l’État  et  la  CTG  poursuivent  et  accentuent  leur  travail  de  concert  afin  de
déterminer  des  solutions  durables  permettant  de  retrouver  un  financement  total  des  pistes
forestières, et d’élaborer un dispositif d’aides publiques destiné à compenser les surcoûts de la
filière.
Le préfet de Guyane, Martin JAEGER

> 2017_03_13_filière bois - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,06 Mb