Feux de végétation : Risques très sévères ce jeudi

 
 

Les  secteurs  de  Sinnamary,  Kourou,  Iracoubo  et  Macouria  sont  classés  en  risque
maximal de feu à compter de maintenant et ce jusqu’à nouvel ordre. En effet, une forte
sécheresse fait courir un risque exceptionnel dans ces communes.

Cayenneet Rémiresont classés en risque sévère de feu, pour cause de temps sec avec une
brise  modérée.  Tandis  que  Matoury,  Montsinery,  Régina,  Saint-Georges,  Ouanary,
Awala et Mana encourent un risque modéré.
Saint-Laurent-du-Maroniest classé en risque léger, car quelques averses se sont produites
au cours de ces dernières 24 heures sur la commune, principalement au sud quasiment
jusqu’à Apatou. De nouvelles averses sont très probables demain après-midi.
8 feux de végétation se sont déclarés dans la journée de mardi, dont quatre à Kourou.
68 départs de feux ont été constatés le 19 septembre 2017 contre 120 l’an dernier à la même
date. Depuis le 11 septembre, plus de 14 hectares ont brûlés contre 27 hectares l’an dernier.
Les services de gendarmerie et les militaires des forces armées en Guyane ont pour consigne
de contacter le service départemental d’incendie et de secours au moindre signe de départ de
feu et/ou de fumée qu’ils pourraient constater au cours de leurs patrouilles.
Tous les services de l'État sont mobilisés et mobilisables à la moindre alerte qui serait de
nature à mettre en péril l'intégrité physique des habitants ainsi que leurs biens.
Cela signifie qu’une mise à feu volontaire peut à tout moment échapper à son auteur, et
ainsi, mettre en danger des vies humaines, menacer des habitations, entraîner de grosses
difficultés sur les axes routiers ou détruire des réseaux électriques ou téléphoniques.
En  conséquence,  toutes  mises  à  feu  volontaire,  quel  qu'en  soit  l'utilité,  est  strictement
interdite sur la commune.

> 2017_09_21_COMMUNIQUÉ_feux vegétation - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,06 Mb