Bilan du Plan d’urgence pour la Guyane : Volet santé et éducation

 
 
Bilan du Plan d’urgence pour la Guyane : Volet santé et éducation

L’ensemble des engagements prévus dans le Plan d’urgence pour la Guyane sur la santé et l’éducation a été mis en œuvre.

Suite aux mouvements sociaux de mars et avril 2017 en Guyane, un accord final de sortie de crise a été signé entre le Gouvernement et le collectif « Pou Lagwiyann Dékolé » le 21 avril 2017. Dans cet accord, le Plan d’urgence pour la Guyane (PUG) comprend 30 mesures valorisées à 1,086 milliard d’euros, mesures portées exclusivement par l’État1 .

Le deuxième volet du Plan d’urgence pour la Guyane portant sur les mesures de Santé – Éducation comprend 7 mesures dont 4 pour la santé et 3 pour l'éducation. Le bilan à date montre que la totalité des 7 engagements a été tenue.

Les mesures concernant la santé ont été réalisées très rapidement, dès 2017. Ainsi, le projet de cession à un opérateur privé du centre médico-chirurgical de Kourou (CMK) a été immédiatement abandonné. 60 millions d'euros de crédit d'investissement ont été versés entre fin 2017 et mi 2018 pour la modernisation du centre hospitalier de Cayenne (CHC) et le paiement des fournisseurs, tandis que 25 millions d'euros ont été versés au centre hospitalier de l’Ouest guyanais (CHOG) pour financer l'agrandissement et la modernisation de l'hôpital. Enfin, un plan handicap, doté de 5 millions d'euros a été mis en place à travers un appel à projets dès mi-2017.

Concernant le secteur de l'éducation, les mesures des accords de Guyane prévoyaient un programme d'accompagnement de la Collectivité territoriale de Guyane (CTG) et des communes.

Le programme d’accompagnement de la CTG pour les collèges et lycées était doté de 250 millions d'euros sur 5 ans. L'État a versé davantage que prévu sur les quatre premières années, en versant 285 millions d'euros entre 2018 et 2021, avec un abondement du plan de relance de 9 millions d’euros.

Les dotations aux communes ont aussi été à la hauteur avec des versements situés entre 13 et 18 millions d'euros par an entre 2018 et 2021 pour ce plan qui s'étale sur 10 ans.

Le volet Santé - Éducation du plan d’urgence Guyane représente un investissement pour l’État d’environ 493 millions d’euros.

 

1 En outre, l’accord final prévoit 15 accords thématiques, comprenant au total 141 mesures engageant l’État, les collectivités territoriales et les autres signataires.

 

Plus d'informations :

> 2022_10_24 CP PUG Santé Education - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,10 Mb