Lutte contre l'insécurité en Guyane

 
 
Luttre contre l'insécurité en Guyane

   

« Conscient de l’effroi et de l’émotion qu’ont suscité les assassinats commis ces derniers jours et dont les auteurs sont activement recherchés par les forces de l’ordre, mes premières pensées vont aux familles et aux proches dont je partage la peine.

Après le temps du recueillement vient celui de l’action.

J’ai reçu, le 2 septembre dernier, les élus et les représentants associatifs venus déposer des propositions visant à lutter structurellement contre l’insécurité en Guyane.

Je me suis engagé à apporter pour chacune d’entre elles des réponses concrètes, afin que toutes et tous puissent avoir connaissance du travail effectué par les services de l’État et des actions menées au quotidien par les forces de l’ordre sur l’ensemble du territoire.

Certaines de ses propositions émanent du volet de la sécurité et de la justice des accords de Guyane décidées en 2017. Ce volet comprend 14 mesures, dont la majeure partie a été réalisée. Ce sont 289 M€ qui ont déjà été mobilisés pour répondre aux besoins du territoire en matière de protection et de sécurité.

D’autres propositions sont nouvelles, mais pour autant des réponses ont déjà été construites et mises en œuvre ou sont en passe de l’être.

Loin de clore les discussions, ces réponses que j’ai souhaitées factuelles, établissent un point de situation des actions de lutte contre l’insécurité en Guyane. Elles serviront de base de travail pour la préparation des assises de la sécurité qui se dérouleront le 30 septembre prochain.

Parce que la sécurité est un sujet qui touche chacune et chacun, j’ai voulu partager largement et en toute transparence les réponses apportées aux organisateurs de la marche de vendredi dernier. »

Thierry QUEFFELEC
Préfet de la région Guyane

 

Retrouver les éléments de réponses apportés aux propositions faites par les organisateurs de la marche contre l'insécurité en cliquant ici .