Avril 2020

Covid-19 : Ventes de produits alimentaires alternatives

 
 
Covid-19 : Ventes de produits alimentaires alternatives

  

Afin de lutter contre le développement du virus Covid-19, des mesures ont été prises qui rendent plus difficile l’approvisionnement en produits frais. En réponse notamment à la fermeture des marchés guyanais, un grand nombre d’initiatives de ventes alternatives se sont mises en place entre producteurs, avec les collectivités locales ou en concertation avec les services de l’État.

Certaines existaient déjà avant la crise, et se sont renforcées en augmentant leur volume et la diversité de leurs produits. Les plates-formes de collecte pour l’approvisionnement des grandes surfaces et des petits commerces collaborent d’autant plus avec les agriculteurs pour satisfaire la demande et accomplir une distribution efficace des produits locaux.

D’autres initiatives sont venues d’agriculteurs d’un même secteur géographique, regroupés afin d’optimiser la collecte et la distribution de leurs récoltes dans des circuits courts. Les démarches recensées sont variées et nombreuses : solutions de livraison à domicile, commandes de paniers solidaires, drive et possibilités de retrait en magasin. Il suffit généralement de passer commande au préalable auprès des producteurs, pour qui il est essentiel de continuer à approvisionner et à satisfaire les clients.

Cette diversification du réseau de distribution par ces modes de ventes alternatives est indispensable pour la continuité des activités agricoles et alimentaires.

A titre d’exemples, parmi les nombreuses initiatives recensées, l’équipe de l’association des « Paniers solidaires de Guyane » met en vente entre Macouria et Kourou des fruits et légumes de Matiti et Wayabo. De la même façon à Montsinnéry, les habitants peuvent passer commande par un questionnaire sur internet et récupérer leur colis dans des zones dédiées tout en respectant les gestes « barrières ». A Cayenne, Matoury et Sinnamary, les syndicats agricoles se sont mobilisés et entendus avec les maires pour organiser des ventes au déballage sur des petits points de vente. On peut citer encore les paniers pour les personnes âgées livrés par le CCASCentre communal d'action sociale de Macouria et enfin l’épicerie solidaire Ti-Degra à Cayenne qui assure également la livraison à domicile pour ses clients.

À noter que les ventes sur l’emplacement du marché aux poissons de Cayenne sont possibles selon les normes actuellement en vigueur et que la « halle à viande » place du Coq est ouverte depuis le mercredi 1er avril 2020.

Il existe bien d’autres initiatives, les détails et les coordonnées de tous les vendeurs de produits frais guyanais sont répertoriés dans une liste, disponible sur le site internet des services de l’État en Guyane.

Les porteurs d’initiatives encore non recensées à ce jour sont invités à se faire connaître pour que les services de la préfecture et l’interprofession des filières végétales de Guyane puissent les ajouter à la liste.

 

> 2020_04_06_Covid19_Ventes alternatives de produits alimentaires - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,11 Mb