Immigration : prise en charge de migrants à Sinnamary

 
 
2021_01_10_Immigration : prise en charge de migrants à Sinnamary

   

Les services de l’État en Guyane mobilisés dans l’accompagnement et la gestion administrative de migrants cubains et brésiliens arrivés à Sinnamary.

Vendredi 8 janvier 2021, les Forces Armées en Guyane (FAG) et la Gendarmerie Nationale ont intercepté une pirogue dans les eaux territoriales au large de Sinnamary, dans laquelle se trouvaient 23 personnes en situation irrégulière, dont deux passeurs.

Le piroguier a été immédiatement placé en garde à vue, tandis que les autres personnes ont été prises en charge pour la nuit par le directeur de l’hôtel du fleuve de Sinnamary, en attendant l’organisation des tests Covid-19.

Le lendemain, sous l’autorité du préfet de la région Guyane, les services de l’État ont organisé le dépistage au Covid-19 de toutes les personnes présentes. Aucun test n’ayant été positif, la Police aux Frontières (PAFPolice aux frontières) présente sur place a alors procédé à l’audition des étrangers en situation irrégulière. La possibilité de déposer un dossier de demande d’asile dans les 48 h leur a alors été notifiée. Ces demandes seront instruites conformément aux engagements internationaux de la France.

Le piroguier brésilien a quant à lui été condamné à 8 mois de prison ferme et 5 ans d’interdiction du territoire français. Pris en charge par la PAFPolice aux frontières pour un éloignement, il sera remis aux autorités brésiliennes.

L’État est pleinement mobilisé en Guyane sur les questions migratoires dans le respect des lois et de la réglementation.