FAQ COVID-19

 
 
FAQ COVID-19

  

Foire aux questions sur la Covid-19 en Guyane

 

   

 

Lutte contre la propagation de la covid-19

Pourquoi avoir pris des mesures de confinement drastiques en août alors que les Antilles ont attendu plus tard pour le faire et que les départements de métropole n’en ont pas pris avec des taux d’incidence identiques ?

Justement pour ne pas subir le sort des Antilles qui ont été surprises par la rapidité et l’agressivité du variant Delta (« indien ») et ont par conséquent pris des mesures de confinement et de couvre-feu à un stade plus avancé de la vague covid, et donc moins efficaces pour aplanir une vague déjà très haute.

Concernant la métropole, plusieurs facteurs entrent sans doute en ligne de compte mais la différence essentielle est la couverture vaccinale (62,7 % de la population était complètement vaccinée au 24 août au niveau national), qui est bien plus importante que chez nous. Malgré un taux d’incidence assez proche, cette couverture a ralenti fortement la progression du virus et entraîné mécaniquement beaucoup moins d’hospitalisations, de cas graves et de décès. Des mesures aussi drastiques que le confinement n’ont donc jusqu’à maintenant pas été nécessaires.

Pourquoi la Guyane est-elle divisée en zones verte et orange ?

Pour tenir compte des dynamiques territoriales différenciées de propagation de l’épidémie, dues à l’étendue de la Guyane.

En clair, toutes les régions ne sont pas frappées exactement au même moment et avec la même intensité par le virus, ce qui implique de prendre des mesures de lutte anti-covid adaptées à chacune, selon leur situation sanitaire du moment.

De plus, même avec des taux d’incidence proches, certaines régions peuvent être sur une tendance de fin de vague covid (3ᵉ vague), alors que d’autres sont au contraire au début d’une nouvelle vague (4ᵉ vague).

Cela explique pourquoi fin août, avec un taux d’incidence de 631 cas pour 100 000 habitants en semaine 32 (+51 % en une semaine) dans l’île de Cayenne et 413 cas pour 100 000 habitants (+41%) dans le secteur des Savanes, 8 communes ont été placées en zone rouge, alors que le reste du territoire, pour l’instant moins touché, est resté en zone verte.

Le taux d’incidence global (497 cas pour 100 000 habitants) de l’île de Cayenne, Macouria, Montsinéry-Tonnegrande, Kourou, Mana et Saint-Laurent du Maroni conduit à faire passer ces communes en orange à partir du 18 septembre.

Où trouver un point de situation sanitaire exhaustif de la Guyane ?

Un point épidémiologique régional est accessible au public chaque semaine sur les sites de Santé publique France et de l’ARS. Il permet notamment de comparer les vagues covid et de comprendre l’évolution de l’épidémie dans le temps et sur les différents territoires.

https://www.santepubliquefrance.fr/regions/guyane/publications/#tabs

https://www.guyane.ars.sante.fr/coronavirus-covid-19-actualites-et-ressources-utiles-0

Quels sont les fondements juridiques des mesures préfectorales de lutte contre la covid-19 ?

Les mesures prises par arrêté préfectoral s’inscrivent dans la hiérarchie des normes de la République, notamment :

– la loi n° 2021-689 du 31 mai 2021 relative à la gestion de la sortie de crise sanitaire ;

https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000043567200/

– le décret n°2021-699 du 1er juin 2021 modifié prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire, notamment l’article 4-2 relatif aux mesures particulières à la Guyane, la Martinique, la Guadeloupe et la Réunion.

https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000043575238/

 

Déplacements, confinement et couvre-feu

Quelle est la différence entre le confinement et le couvre-feu ?

Le confinement en journée vise à limiter les déplacements hors du lieu de résidence au strict nécessaire : aller travailler, faire des achats courants, effectuer un acte médical ou recevoir des soins…

Le couvre-feu en soirée et le dimanche consiste à interdire tout déplacement, exception faite pour les urgences de santé, familiales ou professionnelles.

Dans les deux cas, il s’agit de limiter au minimum les rassemblements et contacts sociaux, pendant une certaine période, afin de ralentir la propagation du virus, et donc des contaminations, suivies par des hospitalisations, des entrées en réanimation et des décès.

Il s’agit aussi d’éviter le débordement des capacités hospitalières, qui ne peuvent pas absorber le flux massif et rapide de patients entraîné par une vague covid, d’autant que les évacuations sanitaires de patient en réanimation vers les hôpitaux de métropole sont très difficiles à organiser.

Je suis complètement vacciné, suis-je concerné par le confinement et le couvre-feu ?

Oui, les mesures de confinement et de couvre-feu concernent l’ensemble de la population, quel que soit le statut vaccinal des personnes.

Mon mariage a été planifié depuis longtemps en zone orange, dans une salle de réception, un hôtel ou équivalent, puis-je le maintenir ?

Non, seules les cérémonies civiles en mairie et les célébrations chez soi et en petit comité sont possibles en zone orange.

Les structures d'hébergement touristique et les carbets situés en zone verte peuvent-ils accueillir des personnes en provenance de zone orange ?

Oui, il est possible, à condition d’y faire au moins une nuitée, de se déplacer entre son domicile et une structure d’hébergement touristique ou un carbet situés en zone verte pendant les horaires de confinement et de couvre-feu, y compris le dimanche, même si cela implique de traverser ou de rejoindre la zone orange.

Le déplacement doit être justifié par une attestation, à télécharger sur l’application TousAntiCovid, accompagnée de toute pièce pertinente, comme une facture ou une réservation.

Une personne vaccinée doit-elle faire un test covid pour venir de métropole ?

Oui, toute personne, même vaccinée, de plus de 12 ans doit produire un test négatif PCR-RT de moins de 72h ou antigénique de moins de 48h.

Depuis le 25 août, il en est de même pour toute arrivée depuis les Antilles.

Les enfants mineurs accompagnant un majeur doivent-ils se faire tester pour les trajets aériens ?

Oui, pour les enfants de plus de 12 ans, qui sont soumis au même test que les adultes. Par contre les enfants de moins de 12 ans sont dispensés de test.

 

Rassemblements

L’accueil dans les établissements recevant du public est-il limité à un nombre maximum de personnes ?

Oui, dans certains établissements recevant du public (ERP), les rassemblements sont limités à 50 % maximum de la capacité de l’ERP (ex : salle de spectacle, cinéma, musée, bibliothèque, lieu de culte, salle de fitness) et dans certains cas à 8m2 par personne (ex : centres commerciaux).

Cela est valable en zone verte, mais pas en zone rouge où ces établissements sont temporairement fermés.

Peut-on se rassembler sur la voie publique ?

En zone verte, les rassemblements de plus de 50 personnes sur la voie publique sont interdits.

En zone orange les rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique sont interdits.

 

Passe sanitaire

Le passe sanitaire s’applique-t-il déjà en Guyane ?

Oui, le passe sanitaire s’applique aux personnes majeures depuis juillet en Guyane dans les lieux de loisir, de culture, ou sportifs : salles de spectacles, de conférences salles de jeux, expositions, foires-expositions ou des salons, établissements sportifs, cinémas, musées, bibliothèques et centres de documentation… dès lors que 50 personnes au moins sont réunies.

Le passe sanitaire s’applique-t-il aussi dans les autres espaces publics, les lieux en plein air ?

Oui, le passe sanitaire s’applique aussi aux événements culturels, sportifs, ludiques ou festifs organisés dans tout espace public ou lieu ouvert au public, susceptibles de donner lieu à un contrôle de l’accès des personnes.

Cela peut être une activité organisée sur une plage (ex : match de beach-volley), une place publique (ex : concert), un hall de centre commercial (ex : exposition temporaire).

Qui est habilité à contrôler le passe sanitaire à l’entrée des établissements et évènements concernés ?

Ce sont les personnes désignées par les responsables des lieux et établissements ou les organisateurs des événements. L’application sur smartphone « TAC Vérif » permet d’effectuer très simplement ce contrôle.

Y a-t-il un lien entre le passe sanitaire et l’obligation vaccinale ?

Non, pas directement. Les deux dispositifs sont complémentaires mais indépendants. Ils ne visent pas les mêmes personnes, les mêmes lieux et n’auront pas la même durée d’application.

Toutefois, ils ont tous deux pour finalité de permettre le retour à une vie normale en contrôlant la pandémie.

L’obligation vaccinale est une mesure permanente et individuelle qui concerne les professionnels de santé ou de sécurité civile ainsi que les personnes exerçant au sein de structures de santé, médico-sociales, etc.

Le passe sanitaire est une mesure à vocation provisoire qui vise à rendre possible la poursuite de la vie sociale et économique tant que la pandémie ne sera pas sous contrôle, en permettant de rouvrir les activités et établissements qui, sans lui, resteraient complètement fermés. Il garantit l’accueil du public dans ces établissements dans des conditions de sécurité sanitaire optimale.

En outre, le passe sanitaire n’implique pas automatiquement la vaccination, qui n’est qu’une des modalités permettant d’en justifier (avec le résultat d’un examen de dépistage, un certificat de rétablissement de la covid-19 ou une contre-indication à la vaccination).