Subventions des équipements sportifs

 
 

   

La France est le pays qui consacre le plus d’argent au sport au sein de l’UE. Toutes dépenses sportives confondues, le financement annuel du sport se monte à près de 40 milliards d’euros avec à la fois un financement public, une part croissante de dépenses privées et un financement spécifique pour de grands événements sportifs (JO 2024 à Paris).

https://www.vie-publique.fr/eclairage/274760-qui-finance-le-sport-en-france

  1. Les dispositifs de financement de l’Etat
  • Les crédits de l’ANS (Agence Nationale du Sport) complètent ceux des autres dispositifs de la politique contractuelle de l’Etat tels que :
  • Les Programmes d’Intervention Territoriale de l’Etat (PITE)
  • Les Contrats de Plan Etat-Région (CPER)
  • FEADERFonds Européen Agricole pour le Développement Rural : fonds européen agricole pour le développement rural qui intervient dans le cadre de la politique de développement rural
  • DSIL la dotation de soutien à l’investissement local
  • DETR, La dotation d’équipement des territoires ruraux issue de la fusion de la dotation globale d’équipement des communes (DGE) et de la dotation de développement rural (DDR) qui a pour objectif de répondre aux besoins d’équipements des territoires ruraux.
  • FEDERFonds européen de développement régional Le fonds européen de développement régional (FEDERFonds européen de développement régional) intervient dans le cadre de la politique de cohésion économique, sociale et territoriale.

La plupart de ces financements passent par les préfectures.

D’autres dispositifs peuvent être proposés en fonction du profil du projet. Un conseiller peut vous indiquer les orientations possibles (voir rubrique contact)

  1. Des dispositifs spécifiques dans chaque collectivité territoriale

A ces financements de l’Etat s’ajoutent les différents financements des départements, des régions, et parfois des intercommunalités dans le cadre des fonds de concours.

  1. Les financements fédéraux

Il convient de noter que certaines fédérations comme le foot (Fafa), le basket (plan infra), le tennis ont mis également en place des aides aux équipements sportifs.

  1. Financement par la sphère privée :

Un certain nombre d’entreprises soutiennent les associations sportives. Ce financement prend principalement trois formes :

  • le mécénat est un soutien matériel apporté sans contrepartie de la part du bénéficiaire, contrairement au parrainage. Il est surtout utilisé par les TPE-PMEPetites et moyennes entreprises dans le cadre de projets locaux ;
  • le parrainage ou sponsoring est le plus utilisé en France. Les sommes engagées au titre du parrainage du sport sont estimées à environ 3 milliards d’euros par an (elles servent également à financer des sportifs de haut niveau à titre individuel) ;
  • le « naming » consiste pour une entreprise, à donner son nom à une compétition, une enceinte ou une équipe sportive. Il reste encore peu utilisé en France, contrairement à d’autres pays comme l’Allemagne. Le cumul des sommes reçues par les 12 enceintes qui ont reçu un nouveau nom est estimé à 2 millions d’euros annuels.

Le financement privé prend également la forme d’un soutien à la construction d’équipements sportifs, le plus souvent de grande taille.

Liens utiles :

https://www.agencedusport.fr/aides-et-subventions

Ce qui se fait en Guyane

Des financements sont annuellement dédiés via l’Agence Nationale du Sport aux outre-mer en général mais aussi de façon spécifique au territoire guyanais. Les porteurs de projets peuvent également répondre à des appels à candidatures nationaux spécifiques, variables selon les années (rénovation énergétique, accessibilité des personnes handicapées, aisance aquatique, … ). Ces informations sont diffusées via la rubrique « appel à projets »

Contact

Pour toutes précisions sur le financement via l’Agence Nationale du Sport (ANS) des équipements sportifs en Guyane : pole-sport-dcjs@guyane.pref.gouv.fr