Juillet 2022

 
 
Juillet 2022

 

Prix maxima des produits pétroliers pour le mois de juillet 2022

Les articles R 671-1 à R 671-13 du code de l’énergie prévoient que la révision mensuelle des prix des produits
pétroliers est effectuée en fonction de l’évolution des cours et de la parité monétaire euro/dollar, constatée le
mois précédent pour les 15 premières cotations.

Les cours du Brut continuent de progresser avec une hausse en moyenne de 12,3 % en raison des craintes
d’une offre limitée vis-à-vis de la demande qui reste soutenue.

Les cours de l’essence qui avaient déjà augmenté de 15,4 % en moyenne le mois dernier, progressent au même
rythme ce mois-ci (+15,1 %). Le diesel quant à lui subit une très forte augmentation de 26,6 %.

La baisse des cours du Butane amorcée en avril à mesure que s’éloigne le risque d’embargo sur le gaz russe, se
poursuit encore (-2,9 %).

La parité euro/dollar est relativement stable en moyenne sur la période.

À compter du 1er juillet 2022 zéro heure, les prix maxima des carburants concernés par la réduction de 0,15 €/l
sont fixés ainsi en Guyane :

• Super sans plomb : 2,10 €/l contre 2,06 €/l au mois de juin 2022, soit une augmentation de 0,04 € ;
• Gazole routier : 2,07 €/l contre 1,91 €/l au mois de juin 2022, soit une augmentation de 0,16 € ;
• Gazole non routier : 2,04 €/l contre 1,88 €/l au mois de juin 2022, soit une augmentation de 0,16 €.

Le prix de la bouteille de gaz de pétrole liquéfié de 12,5 kg est fixé à 24,63 € contre 26,45 € au mois de
juin 2022, soit une diminution de 1,82 €.

Face à cette hausse des prix des carburants, plusieurs aides sont mises en place :

– une aide exceptionnelle de 15 ct/l est prévue par le décret n°2022-423 du 25 mars 2022 relatif à l’aide
exceptionnelle à l’acquisition de carburants. Cette aide, initialement en vigueur jusqu’au 31 juillet 2022,
devrait être prolongée jusqu’au 31 décembre 2022. Depuis le 1er avril, au titre de cette aide
exceptionnelle, l’État a versé en Guyane un montant estimé à 5,7 M € au profit des consommateurs

– une aide au secteur du transport estimée à 450k€ pour la Guyane.

L’Observatoire des prix, des marges et des revenus de la Guyane (OPMRG) a été préalablement informé de ces
évolutions.