Manifestation illégale

 
 
Manifestation illégale

   

Le Préfet de la région Guyane condamne l’organisation d’une manifestation non déclarée et illégale en plein confinement.

 
 

 
 

Dimanche 5 septembre 2021, plus de cent véhicules et quelques motos ont formé une caravane rejoignant Kourou, puis se dirigeant vers Cayenne aux fins d’organiser un rassemblement devant la préfecture de la Guyane.

Le Préfet de la région Guyane condamne fermement l’organisation de cette manifestation, qui n’a été ni déclarée, ni autorisée, conformément à ce que prévoit l’article L. 211-1 du code de la sécurité intérieure, qui soumet à l’obligation d’une déclaration préalable, « tous cortèges, défilés et rassemblements de personnes, et, d’une façon générale, toutes manifestations sur la voie publique. ».

Ainsi, cette action menée dans l’illégalité ne saurait ne pas avoir de conséquences, qui plus est dans un contexte sanitaire grave. Un nombre important de verbalisations a été réalisé, tant sur les véhicules que sur les personnes. Ces personnes se verront appliquer les contraventions de 4ᵉ classe (135 €) prévues pour le manquement à l’arrêté préfectoral.

Outre le caractère illégal de cet événement, qui a rassemblé jusqu’à 250 personnes lors d’un pique-nique géant, celui-ci a été tenu sans les précautions nécessaires dues à l’épidémie de la Covid-19 (absence de masque ou de distanciation). Le Préfet dénonce l’absence de responsabilité des organisateurs et des participants, alors que le taux d’incidence sur l’Île de Cayenne est aujourd’hui de 682 cas pour 100 000 habitants.

Cette manifestation ne saurait toutefois occulter l’esprit de responsabilité de la majorité de la population, qui fait preuve d’abnégation et respecte la loi scrupuleusement.

Le Préfet de la région Guyane appelle les citoyens à prendre ensemble le chemin de la sortie de la crise sanitaire, qui passe par la vaccination, et dont dépend l’avenir collectif du territoire.

 
 

A lire également :