Surveillance des risques d’importation de la Peste Porcine Africaine en Guyane

 
 
Surveillance des risques d’importation de la Peste Porcine Africaine en Guyane

  

Suite à la déclaration de cas de peste porcine africaine (PPA) chez des porcs domestiques en République dominicaine, le 28 juillet 2021, des actions de prévention, de surveillance, de communication et de préparation à la lutte ont été initiées en Guyane.

 

 

Cette maladie ne présente pas de risque pour la santé humaine. Mais elle est un risque majeur pour la filière porcs. En effet, elle se transmet facilement, soit par contact direct avec un animal contaminé, soit par contact indirect avec de la viande, des outils ou tout autre matériel contaminés. Elle entraîne un fort taux de mortalité chez les porcs domestiques.

Afin de protéger le territoire guyanais et de limiter les risques d’introduction illégale de porcs vivants et de viandes, la surveillance a été renforcée. Les Douanes, la Gendarmerie Nationale, la Police Aux Frontières, les services des armées et la Direction Générale des Territoires et de la Mer sont pleinement mobilisés dans cette surveillance des importations illégales.

Grâce à ces procédures renforcées et aux investissements matériels, en une semaine, les premières opérations de gendarmerie ont abouti à la saisie de 12 porcs dans la nuit du 30 au 31 août et de 8 kg de viandes de porcs le matin du 6 septembre 2021, en provenance du Surinam.

En cette période de risque sanitaire accru, il est important que chacun respecte les règles d’importation des produits alimentaires et des animaux. Plus le risque est géré en amont, plus il est possible de protéger le territoire.

 
 

A lire également :