2021_03_04_Lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane

 
 
2021_03_04_Lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane

  

Peines prononcées à l’encontre d’orpailleurs illégaux interpellés sur le territoire.

 
 

Depuis le début de l’année 2021, de nombreuses opérations de lutte contre l’orpaillage illégal ont été conduites par les gendarmes, appuyés par les forces armées en Guyane. Ce type d’actions s’inscrit dans une logique de harcèlement permanent des orpailleurs illégaux par les militaires de l’opération « Harpie », sous l’autorité du Préfet de la région Guyane et du Procureur de la République.

En complément des actions terrestres, des opérations héliportées sont régulièrement menées par la Section Aérienne Gendarmerie et l’Antenne GIGN, frappant directement au coeur des sites de production.

Dans la continuité des actions menées , la justice a prononcé des peines significatives à l’encontre des orpailleurs illégaux interpellés au cours de ces opérations.

Ainsi, jeudi 25 février 2021, les gendarmes se trouvant sur le poste de contrôle fluvial de Saut Maman Valentin, en mission sur le secteur de crique Lézard, ont arrêté deux garimpeiros qui s’affairaient à jeter des moteurs à l’eau pour les dissimuler. Les deux individus ont été placés en garde à vue pour exploitation de mines sans titre portant atteinte à l’environnement. Ils ont été condamnés à 12 et 16 mois de prison ferme, avec mandat de dépôt.

Vendredi 26 février 2021, au point kilométrique 48, sur la commune de Cacao, les gendarmes du détachement d’intervention orpaillage (DIO) de Cayenne, appuyés par les légionnaires du 3ème REI, ont interpellé deux individus porteurs de stupéfiants. Ces derniers se trouvant sur une zone de vie occupée par des orpailleurs illégaux, ont été poursuivis pour détention de produits stupéfiants et exploitation de mines sans titre. Les deux intéressés ont été condamnés à 12 mois de prison ferme avec mandat de dépôt.

Samedi 27 février 2021, les gendarmes du DIO de Saint-Laurent du Maroni ont procédé à l’interception
et au contrôle d’un véhicule ayant été observé sur une action d’approvisonnement-logistique.Un moteur et une motopompe neufs ont été découvert à l’intérieur. La conductrice était par ailleurs porteuse de 10335 euros en liquide. Une perquisition a permit de saisir un carnet avec des noms, 280 €, 7 g. d'or et un véhicule automobile récent. L’intéressée a été condamnée à 12 mois de prison ferme sans mandat de dépôt. L'ensemble des scellés es confisqué.

 
 

A lire également :