2021

Appel à projets «Un océan de solutions»

 
 
Appel à projets «Un océan de solutions»

  

L’océan recouvre 71% des 510 millions de km2de notre planète. Il joue un rôle crucial dans la régulation du climat et est un formidable espace de vie, un réservoir de ressources biologiques, énergétiques et minérales. Essentiel pour l’alimentation et la santé humaine, il permet depuis toujours la communication entre les peuples et le transport des biens à travers la planète : près de 30% de la population mondiale vit dans une bande littorale de moins de 100 km de large et à une altitude de moins de 100 m, ce qui entraîne une très forte pression sur les écosystèmes littoraux et côtiers.

Cette pression est appelée à croître puisque les projections démographiques prévoient que la population vivant à une altitude inférieure à 10 m passera de 680 millions aujourd’hui à plus d’un milliard en 2050. L’océan est au cœur des enjeux du développement durable, de la lutte contre le changement climatique et la perte de biodiversité. Il est important pour l’humanité toute entière, tant pour ses riverains que pour l’ensemble des habitants de la planète. À tous ces titres, sa préservation est essentielle, nécessitant la production et le partage de connaissances scientifiques spécifiques, aux échelles globale et locale, aisément transférables non seulement vers les structures en charge de sa gestion et de sa gouvernance, mais aussi vers les entreprises, la société civile et le grand public.

Pour cela, l’État a décidé de mobiliser 40 millions d’euros au sein de l’action «Programmes prioritaires de recherche» (PPR) du Programme 421 des investissements d’avenir, «Soutien des progrès de l’enseignement supérieur et de la recherche». Ce PPR dont le pilotage scientifique est confié au CNRS et à l'Ifremer, vise à financer des projets de recherche interdisciplinaires, voire transdisciplinaires, ambitieux et structurants et en phase avec les priorités de la décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques au service du développement durable (2021-2030), sur lesquelles la France pourra apporter une contribution d’envergure.L’Agence nationale de la recherche (ANR) a la responsabilité de la sélection, du conventionnement et du suivi des projets qui seront proposés au financement.

Pour atteindre ces objectifs, cet appel à projets doté de 28 millions d’euros, s’adressant aux communautés scientifiques, est lancé autour de 7 grands défis ouverts à l'ensemble des disciplines de recherche qui s'emparent de questions scientifiques, intégrant les enjeux d'économie bleue, de géostratégie, de gestion intégrée des socio-écosystèmes, du bien être des êtres vivants et des sociétés, d'équité sociale, d'engagement des parties prenantes et de l'ensemble de la société.Des projets de grande ampleur associant des laboratoires de recherche de disciplines différentes sont attendus.

L’implication de communautés interdisciplinaires larges, à l’interface des sciences humaines et sociales, des sciences du vivant,des sciences de l’environnement, des sciences de l’univers et des sciences de l’ingénieur, ainsi que l'implication de la société, seront des critères essentiels. Cette implication sera évaluée dans les dossiers au regard notamment des engagements signés (lettre d’engagements, document administratif et financier). Le montant d’aide demandé doit être entre 1.5 et 2.5M€. La durée des projets devra être comprise entre 4 et 6 ans.Un second appel à projets sera lancé en 2023 sur des défis et enjeux prioritaires qui n'auraient pas été financés lors de ce premier appel.

En savoir plus:

https://anr.fr/fileadmin/aap/2021/aap-ia-ppr-ocean-2021-sous-reserve.pdf

 
 

A lire également :