Feux de végétation 2021

 
 
Feux de végétation 2021

  

Le plan de lutte contre les feux de végétation en Guyane sera activé à compter du 10 septembre 2021.

 

 

 

La Guyane, territoire ultra-marin continental recouvert à 80 % de forêt tropicale humide, n’est pas épargné par les risques naturels majeurs, dont font partie les feux de végétation. Le risque est situé sur la bande côtière, sur une largeur de 10 à 50 kilomètres.

Cette bande côtière représente moins de 10 % du territoire, mais concentre plus de 90 % de la population. Secteur de développement prioritaire, organisé autour des axes routiers structurants et des centres de populations principaux, cette bande concentre les principales activités industrielles, agricoles et économiques. Elle subit les effets d’une pression démographique constante. Elle abrite également des milieux naturels fragiles souvent protégés (2 réserves naturelles, 2 parcs naturels et 6 sites du conservatoire du littoral).

Le risque feu de végétation est significatif, la période à risque étant la saison sèche, avec des pics en octobre et novembre. Les territoires les plus touchés sont ceux de la CACL et de la CCDS.

En 2020, 265 ha ont brûlés en Guyane, pour 181 départs de feux constatés. Ce qui est nettement inférieur qu’en 2018 et 2019, avec respectivement 527 ha et 361 ha brûlés. Cette diminution démontre l’efficacité du dispositif interministériel, et l’implication de la population sensibilisée aux mesures préventives.

Le pilotage et la coordination de la campagne sont assurés par l’État-major Interministériel de Zone (EMIZ), sous l’autorité du préfet de zone de défense et de sécurité (préfet de la région Guyane).

Les paramètres météo des 6 stations sont quotidiennement analysés puis classés selon 5 niveaux de risques, conditionnant les mesures d’information et de prévention qui peuvent être activées par les services de l’État, appuyés par les acteurs locaux et les collectivités concernés :

Bien que le brûlage de déchets verts soit interdit par le règlement sanitaire départemental et le code de l’environnement, l’utilisation traditionnelle du feu pour l’élimination des végétaux coupés ou la pratique de l’écobuage (abattis) reste autorisée sous certaines conditions : de 09h00 à 17h30 en Guyane.

Toutefois la population est invitée à suivre le niveau de risque, afin de ne pas occasionner accidentellement un départ de feu pendant une période à risque (niveau de risque sévère et très sévère).